Pattern Top
Pattern Bottom
net+

Blog

image description
09.11.2022
Academy

Internet, ça s’apprend !

Plongés dans l’univers numérique dès leur plus jeune âge, les enfants doivent être formés aux règles de sécurité pour y naviguer. Une éducation pas si évidente que cela, qui incombe en premier lieu à leurs parents.

Jeux en ligne, réseaux sociaux, vidéos, messageries, achats cachés, les médias numériques sont omniprésents, ce qui inquiète la plupart des parents. Et il y a de quoi ! En quelques clics, l’enfant peut en effet tomber sur des contenus inadaptés à son âge. Pour autant, internet est aussi un formidable moyen d’accéder à la connaissance dont il serait dommage de les priver. «L’interdit n’est pas efficace», constate Stéphane Koch, expert en sécurité de l’information. «Et les filtres parentaux sont juste une aide pour éventuellement réduire la masse d’informations non sollicitées auxquelles l’enfant pourrait être confronté».

Selon lui, une présence parentale est indispensable auprès des plus jeunes pour les guider dans leurs premiers pas. «L’accompagnement n’est ni un flicage, ni un espionnage», précise-t-il. Il recommande plutôt de négocier avec l’enfant le fait que l’on va régulièrement discuter avec lui de ce qu’il voit, de ce qu’il partage, de ce qu’il like, en le questionnant sur ses réactions.

Autre sujet d’inquiétude des parents, la mauvaise compréhension de l’image parfois très sexualisée que renvoie leur enfant en se mettant en scène sur les réseaux sociaux. «Souvent, c’est juste de la recherche d’attention qui utilise un mauvais moyen», explique l’expert. Là encore, les parents doivent accompagner avec bienveillance, en discutant avec leur enfant afin de lui apprendre à protéger son image et sa réputation.

 Besoin d’aide pour accompagner votre enfant ?

Vous souhaitez obtenir davantage d’informations pour répondre à ses questions sur l’utilisation d’internet ? Vous êtes mal à l’aise pour parler de certains sujets avec lui ? Votre enfant est-il victime de violence numérique et vous ne savez pas comment réagir ? De nombreuses associations peuvent vous renseigner et vous orienter. Voici quelques adresses :

• Ciao, www.ciao.ch

• Jeunes et médias, www.jeunesetmedias.ch

• Pro Juventute, www.projuventute.ch 

• Action innocence, www.actioninnocence.org

 

Trop jeune pour les réseaux sociaux ?

98% des 12 – 18 ans ont un compte WhatsApp en Suisse. Et 74% d’entre eux ont un compte TikTok. Légalement, l’âge minimum pour accéder à ces plateformes est normalement de 16 ans. On peut toutefois s’inscrire dès 13 ans à condition d’y être autorisé par l’un des parents ou un représentant légal.   

«Le problème n’est pas tant que de jeunes enfants aient un compte, mais qu’ils puissent se rendre sur une plateforme sociale sans être supervisés par leurs parents, affirme Stéphane Koch, expert en sécurité de l’information. Il est aussi facile pour un enfant de créer un compte à l’insu de ses parents. Dès lors, le dialogue est primordial pour éviter les stratégies de contournement des enfants et leur expliquer que les règles sont faites pour les protéger de risques dont ils ne sont pas conscients.» Il est également possible d’exiger des plateformes la fermeture des comptes ouverts sans autorisation parentale, toujours en expliquant cette décision à l’enfant. Enfin, il est important que les parents fassent preuve d’exemplarité envers leurs enfants en ne partageant pas des photos de ceux-ci sans leur consentement par exemple.